GROUP'Enr

GROUP’Enr : un sommet pour lutter contre le réchauffement climatique

En novembre dernier, plus de 15 000 scientifique ont tenté d’alerter le monde entier sur les dangers du réchauffement climatique. Ils annonçaient : « si nous voulons éviter de grandes misères humaines, il est indispensable d’opérer un changement profond dans notre gestion de la Terre et de la vie qu’elle recèle. » Pour répondre à cette problématique, il est nécessaire de mobiliser les finances publiques et privées afin de mettre en place l’accord de Paris de 2015. C’est dans cette optique que s’est tenu, le 12 décembre 2017, à Paris, le « One Planet Summit » organisé par l’ONU et le Groupe Banque mondiale.

Le « One Planet Summit » : déjà des promesses non tenues

Annoncé par le président de la République française, Emmanuel Macron, le « One Planet Summit » a pour objectif de remobiliser sur la question du climat, suite à la décision des Etats Unis de quitter l’accord de Paris. 4000 participants et 800 organisations du secteur privé et public sont venus assister à ce sommet mondial, organisé la France, l’ONU et la Banque mondiale afin de permettre le financement, qui sont pour l’heure insuffisant, de l’accord de Paris.

L’accord de Paris, signé en décembre 2015 par 195 pays, prévoyait de maintenir la hausse des températures sous la barre des 2°C par rapport au niveau préindustriel. La situation est déjà mal engagée.

Plus de deux ans après l’accord de Paris, les engagements ne sont déjà pas tenus. En effet, les différents accords volontaires des Etats nous place déjà dans une hausse des températures de plus de 3°C loin devant les 2°C prévu.

Dit comme ça, un degré de plus ou de moins ne semble pas très important, seulement cette légère hausse aura des conséquences désastreuses sur l’environnement et sur les populations. Qui dit augmentation des températures, dit de plus en plus de phénomènes climatiques extrêmes. Ces catastrophes pourraient, d’ici 2030, entraîner plus de 100 millions de personnes dans la pauvreté. De plus, les effets des changements climatiques obligeront les populations et les établissements à migrer, notamment à cause de la montée des eaux.

Il est donc nécessaire d’agir vite pour faire face à ces problématiques. Bien évidemment des solutions existent.

Faire appel aux sociétés spécialisées dans les énergies renouvelables

Même si c’est déjà un peu le cas avec les différentes aides et subventions, l’Etat pourrait encore plus aider les particuliers qui souhaitent procéder à la rénovation de leur habitation. Avec le grand plan de rénovation des passoires thermiques, le gouvernement pourrait faire appel à des sociétés spécialisées dans les énergies renouvelables, comme GROUP’Enr .

Cette entreprise spécialisée dans l’installation de systèmes énergétiques fonctionnant aux énergies durables peut facilement rénover de nombreuses habitations. Fort de son expérience, elle propose plusieurs solutions en accord avec l’environnement : des panneaux photovoltaïques, des pompes à chaleur AIR/AIR, des pompes à chaleur AIR/EAU, des ballons d’eau chaude thermodynamique et même rénover l’isolation des combles.

De plus, quand on sait que les bâtiments tertiaires et particuliers contribuent à rejeter dans l’atmosphère d’énormes quantité de gaz à effet de serre, il est facile d’imaginer un monde où toutes les habitations seraient équipées de systèmes de GROUP’Enr .

 

Retrouvez GROUP’Enr sur les réseaux sociaux :

  twitter group'enr