GROUP'Enr

L’énergie citoyenne au service de la transition énergétique

Le réchauffement climatique est un état de fait admis et grandement problématique. Si nous continuons à rejeter autant de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, les générations futures ne pourront pas profiter d’une Terre hospitalière et propre. Un des principaux axes pour empêcher cette situation dramatique est de mener à bien la transition énergétique. Cependant, on remarque que ce ne sont pas les états qui sont les plus efficaces dans cette tâche : ce sont les citoyens qui mettent en place des actions concrètes dans la production d’énergie renouvelables et les entreprises spécialisées dans l’installation de systèmes énergétiques durables comme GROUP’Enr.

Grâce à l’énergie citoyenne française et aux sociétés spécialisées, la France pourrait bientôt devenir le numéro 2 de la transition énergétique en Europe.

Comment la France pourrait devenir le numéro 2 européen de la transition énergétique ?

Bien qu’il n’existe pas encore d’indicateurs chiffrés et précis de la production d’énergie citoyenne dans les différents pays européens, il est clair que la France n’est pas encore en tête dans ce secteur. Ce sont l’Allemagne, le Danemark, le Royaume-Uni et la Belgique qui prennent les premières places du classement. Cependant, au vue des différentes actions menées par les citoyens dans l’hexagone, il est tout à fait possible que la France vienne se hisser à la deuxième place du classement d’ici 30 ans. C’est ce que prévoit le CE Delft un cabinet d’étude indépendant européen dans son rapport « The potential of energy citizens in the European Union ».

La France possède, effectivement, un potentiel énorme en matière d’énergie citoyenne. De plus, c’est un pays qui possède de très grandes surfaces de toits qu’il est possible d’équiper en panneaux solaires. De même, des zones venteuses nombreuses peuvent accueillir de l’éolien.

En plus de ces prédispositions territoriales, les citoyens français possèdent une vraie volonté de développer les énergies renouvelables, sans attendre que l’Etat en soit l’investigateur. En effet, les français font plus confiance aux coopératives citoyennes (78%) et à l’ADEME (71%) qu’à l’Etat en terme d’énergie. De ce fait, ils sont de plus en plus nombreux à entamer la transition énergétique de leur logement. Dorénavant, lorsqu’ils souhaitent réaliser des travaux de rénovation, ils se tournent vers les énergies renouvelables. Les français ont plus facilement recours à l’avis de sociétés spécialisées dans les énergies vertes et durables comme GROUP’Enr pour diminuer l’impact écologique de leur logement.

L’avenir de la planète passera nécessairement par une remise en question de nos modes de vie et de consommation. Grâces aux citoyens, les choses commencent à bouger mais l’Etat doit encore suivre.

 

Retrouvez GROUP’Enr sur les réseaux sociaux :

GROUP'Enr